Créé par l'AFSE en 2015, l'objectif de ce blog est de permettre aux économistes d'avoir des échanges autour des grands thèmes actuels.

 

Romain Ranciere - Professor of Economics and Finance and Business Economics, University of Southern California , Cyril Benoit

Dans une tribune au « Monde », Romain Rancière, Professeur d’économie à l’Université de Californie du Sud, et Cyril Benoit, banquier d’investissement, proposent,  que les entreprises dont le chiffre d’affaires a progressé de plus de 5 % par rapport à la moyenne des trois années précédentes s’acquittent d’une contribution exceptionnelle destinée à financer les pertes de profit des PME et indépendants.


Valérie Mignon - Professeur des Universités à l'Université Paris Nanterre et Présidente de l'AFSE

La loi de programmation de la recherche, récemment adoptée, supprime la qualification nationale pour concourir au statut de Professeur des Universités par le Conseil National des Universités pour les maîtres de conférences. Le recrutement des Professeurs sera donc désormais essentiellement mené au niveau local par chaque université. Après avoir rappelé les enjeux et les risques graves induits par une telle mesure dans une note de blog parue le 19 janvier, Valérie Mignon, Présidente de l'AFSE et de la section 05 du CNU, propose dans un nouveau billet des principes et critères pratiques destinés à éviter de telles dérives. A ce sujet, voir aussi l'autre tribune publiée le 19 janvier dernier, dans laquelle un collectif d'enseignants-chercheurs propose une charte des bonnes pratiques à mettre en place dans ce nouveau contexte.


Loïc Berger - Chargé de recherche CNRS, Lille Économie et Management (LEM, UMR9221, CNRS / Université de Lille / IÉSEG School of Management)

La prise de décisions des pouvoirs publics durant une pandémie peut s’avérer extrêmement difficile. Lorsqu’il s’agit d’une nouvelle maladie ayant des répercussions mondiales sans précédent, comme c’est le cas de la Covid-19, les décisions sont prises dans un environnement très incertain, complexe et en rapide évolution. Alors tant des vies humaines que l'économie sont en jeu, l'utilisation de règles dérivées de la théorie de la décision pourrait aider les gouvernements à faire face à l'incertitude inhérente aux décisions liées à la pandémie de Covid-19 et à justifier les décisions prises, conduisant ainsi à une élaboration de politiques plus rationnelles et transparentes. Développée par une équipe de recherche pluridisciplinaire internationale, dirigée par Loïc Berger en collaboration avec le prix Nobel d’économie Lars Peter Hansen, cette analyse a fait l’objet d’une publication dans la prestigieuse revue scientifique PNAS.


La loi de programmation de la recherche, récemment adoptée, supprime la qualification pour concourir au statut de Professeur des Universités par le Conseil National des Universités pour les maîtres de conférences. Le recrutement des Professeurs est donc désormais essentiellement mené au niveau local par chaque université. Cette tribune propose une charte des bonnes pratiques à mettre en place dans ce nouveau contexte.


Valérie Mignon - Professeur des Universités à l'Université Paris Nanterre et Présidente de l'AFSE

La loi de programmation de la recherche, tant décriée par une très large partie des enseignants-chercheurs, a été promulguée le 24 décembre 2020. Que comporte donc ce « cadeau de Noël » adressé à la communauté universitaire ?


Vincent Pons - Professeur à Harvard Business School et membre du National Bureau of Economic Research , Clémence Tricaud - Professeure à UCLA Anderson et affiliée au Center for Economic and Policy Research

Vincent Pons et Clémence Tricaud présentent les résultats de leurs recherches sur les comportements de vote, basées sur les élections législatives et départementales françaises, et récompensées par le Prix Edmond Malivaud 2020 de l’AFSE. Leur étude souligne notamment que les électeurs ne sont sans doute pas aussi stratégiques dans leurs choix que les modèles économiques du vote pourraient le laisser penser. De nombreux électeurs semblent valoriser davantage le vote d’adhésion pour le bénéfice expressif qu’ils en tirent, quitte à contribuer à la victoire du candidat le plus éloigné de leurs convictions. Dès lors, il apparaît que la règle de la majorité relative conduit souvent à des résultats sous-optimaux, qui reflètent mal les préférences des électeurs.


Houssein Guimbard , Sébastien Jean - Directeur du CEPII

15 pays d’Asie de l’Est viennent de signer le plus grand accord commercial au monde. Il n’est pas ambitieux et ne bouleversera pas la réalité du commerce mondial, mais il cimente l’intégration commerciale de la zone et met les États-Unis au défi des ambitions qu’ils y affichent. Cet article a été publié le 19 novembre 2020 par The Conversation (lire l’article original), et le 20 novembre 2020 sur le blog du CEPII.


Valérie Mignon - Professeur des Universités à l'Université Paris Nanterre et Présidente de l'AFSE

La nuit du 28 octobre 2020 a-t-elle sonné – en catimini – le glas du Conseil National des Universités (CNU), c’est-à-dire de cette instance nationale essentielle qui, par ses missions, garantit un traitement national, équitable, impartial et collégial des différentes dimensions de la carrière des enseignants-chercheurs ?


Mikaël Cozic - Professeur de Philosophie à l’Université Jean Moulin Lyon 3

Éminent collègue dans les domaines de la théorie de la décision et de la philosophie économique, Philippe Mongin, directeur de recherche au CNRS et professeur à HEC, s’est éteint le 5 août dernier. Après l’hommage d’Annie Cot publié le 12 octobre dernier, Mikaël Cozic, qui fut l’un des coauteurs récents de Philippe Mongin, revient à son tour sur le parcours et l’œuvre de ce dernier.


Annie L. Cot - Professeur de sciences économiques à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Éminent collègue dans les domaines de la théorie de la décision et de la philosophie économique, Philippe Mongin, directeur de recherche au CNRS et professeur à HEC, s’est éteint le 5 août dernier.