Sandrine Spaeter

Professeur à l’Université de Strasbourg et chercheur au BETA. Elle est également administratrice d'une mutuelle d'assurances et membre de son comité des risques, d'audit et des comptes.


Sandrine Spaeter

Billet(s) publié(s)

Anne Rozan - Professeur à l’Ecole Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg (ENGEES), membre du GESTE (UMR ENGEES-INRAE) et chercheur associé au BETA. Elle est vice-présidente du Conseil Scientifique du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse, et experte à la commission d’agrément Agri-Mieux de l’AERM. , Sandrine Spaeter - Professeur à l’Université de Strasbourg et chercheur au BETA. Elle est également administratrice d'une mutuelle d'assurances et membre de son comité des risques, d'audit et des comptes.
Jeudi 15 décembre 2022

Le 1er janvier 2023 entrera en vigueur le nouveau système français de couverture des risques agro-climatiques des exploitants agricoles. Si les règles d’éligibilité ont été largement simplifiées et le principe de la subvention confirmé afin de renforcer les incitations des agriculteurs à s’assurer, la protection est le parent pauvre de la réforme. Nous discutons ici des effets contre-productifs que la subvention peut créer en rendant l’assurance substituable aux investissements en protection alors même que ces deux activités ont tout pour se compléter en théorie.