Le blog de Barnay

Comment le confinement lié au COVID-19 affecte indirectement l’état de santé de la population

Le confinement, opéré en France depuis le mardi 17 mars, génère une modification profonde et inédite du marché du travail en France portant simultanément sur la marge extensive (le fait de participer ou non au marché du travail) et la marge intensive (le nombre d’heures de travail et, plus généralement, les conditions de travail et d’emploi effectives). Parce qu’il est contraint (chômage partiel, télétravail), brutal et également hétérogène (les activités de production étant classées selon qu’elles sont jugées essentielles ou non essentielles), le confinement réduit significativement les effets positifs du travail sur la santé et pourrait renforcer certains des effets pathogènes.

Santé et sécurisation des parcours professionnels

Professeur de sciences économiques, Université Paris-Est Créteil / Phd, Full Professor in Economics, Upec
Chercheur à Erudite, Tepp et IST-PE / Research Fellow at Erudite, Tepp and IST-PE
Directeur du Master 2 Economie de la Santé

Les aléas de carrière liés à des épisodes de chômage, de formation ou de problèmes de santé morcellent de plus en plus les parcours professionnels. Des événements de santé spécifiques (handicap, cancer), en lien ou non avec le milieu professionnel, marquent ainsi durablement les itinéraires. Dans cette population marquée par un tel événement de santé, des études montrent que la proportion de personnes exclues de l’emploi un an après augmente de façon importante, d’une sur dix. Le phénomène est plus marqué, encore, chez les femmes, les salariés âgés et les moins éduqués.

S'abonner à RSS - Le blog de Barnay